samedi 20 décembre 2014

SUR LES RAYONS DE MA BIBLIOTHÈQUE… (3)


SUR LES RAYONS DE MA BIBLIOTHÈQUE… BENJAMIN PÉRET



« Il était environ quatre heures de l'après-midi, M. Charbon frappa trois fois la terre de son front. D'un nuage qui se trouvait à grande hauteur au-dessus de nous, une pluie de fraises s'abattit.
— Toujours le coeur ! fit M. Charbon. Il est en sécurité maintenant et il se moque de nous.
Je regardai le sol autour de nous et je m'aperçus que les fraises y avaient dessiné des lettres. Je lus : La vie est courte. »
Benjamin Péret, Mort aux vaches et au champ d'honneur, 1953

photo 1-1
photo 1-2
photo 2-1
Les ennemis de la poésie ont eu de tout temps l’obsession de la soumettre à leurs fins immédiates, de l’écraser sous leur dieu ou, maintenant, de l’enchaîner au ban de la nouvelle divinité brune ou « rouge » - rouge-brun de sang séché – plus sanglante encore que l’ancienne. Pour eux, la vie et la culture se résument en utile et inutile, étant sous-entendu que l’utile prend la forme d’une pioche maniée à leur bénéfice. (Le déshonneur des poètes)



photo 3-1




photo 3-2

vendredi 12 décembre 2014

OÙ SE SITUE L'ACTION DE "QU'EST L'ESPINGOUIN DEVENU" ?



Si vous n'aimez que les romans reposant sur une unité de lieu… Désolé ! Par contre,… si vous aimez voir du pays !...

Pour ce procurer cet ouvrage, cliquer ici.

mercredi 10 décembre 2014

SUR LES RAYONS DE MA BIBLIOTHÈQUE… (2)

SUR LES RAYONS DE MA BIBLIOTHÈQUE… GEORGE ORWELL, AU DELÀ DE 1984




La politique et la langue anglaise (1946)
Trois essais sur la falsification
 (1941-1946)
Notes sur le nationalisme (1945)

Dans la dèche à Paris et à Londres (1933)

















Un peu d'air frais (1939)


Le remplacement d'une orthodoxie par une autre n'est pas nécessairement un progrès. Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone, et cela reste vrai que l'on soit d'accord ou non avec le disque qui passe à un certain moment.
Préface inédite à Animal Farm by George Orwell




mercredi 3 décembre 2014

Dernières lectures, archives du P'tit Ecrivain


Retrouvez l'original de ces commentaires sur le site du P'tit Ecrivain : http://www.le-ptit-ecrivain.fr/Dernieres-lectures-archives.html#qu-est-l-espingouin-devenu

Pour se procurer "Qu'est l'espingouin devenu ?" : http://caronmichel.blogspot.fr/2012/11/quest-lespingouin-devenu.htmlhttp://caronmichel.blogspot.fr/2012/11/quest-lespingouin-devenu.html

SUR LES RAYONS DE MA BIBLIOTHÈQUE… (1.LF CELINE)

SUR LES RAYONS DE MA BIBLIOTHÈQUE : L.F. CELINE,… AU DELÀ DU VOYAGE…





"Comme Résurrection c'est fadé!... La machine c'est l'infection même. La défaite suprême ! Quel flanc ! Quel bidon ! La machine la mieux stylée n'a jamais délivré personne. Elle abrutit l'Homme plus cruellement et c'est tout !... J'ai été médecin chez Ford, je sais ce que je raconte. Tous les Fords se ressemblent, soviétiques ou non!... Se reposer sur la machine, c'est seulement une excuse de plus pour continuer les vacheries. C'est éluder la vraie question, la seule, l'intime, la suprême, celle qu'est tout au fond de tout bonhomme, dans sa viande même, dans son cassis et pas ailleurs !... Le véritable inconnu de toutes les sociétés possibles ou impossibles... Personne de ça n'en parle jamais, c'est pas "politique" !... C'est Tabou colossal !... La question "ultime" défendue ! Pourtant qu'il soit debout, à quatre pattes, couché, à l'envers, l'Homme n'a jamais eu, en l'air et sur terre, qu'un seul tyran: lui-même !..."
(L.F. Céline, Mea Culpa)